Covid-19 et liberté selon Pluton

Le Covid-19 et la liberté selon Pluton

 

Lorsque l’épidémie commence en novembre 2019 Saturne et Pluton sont en fusion en Capricorne. C’est une fin de cycle : Saturne rapporte sa moisson d’expériences à Pluton et la nécessité d’un nettoyage se fait fortement sentir pendant toute l’année 2019. (Voir l’article : https://www.astro-couleurs.com/les-memoires-dormantes-en-2019).

Puis le 12 janvier 2020  Pluton prend les commandes et enseigne un nouveau développement à Saturne. (Voir le précédent article sur cette conjonction : https://www.astro-couleurs.com/saturne-conjoint-pluron-en-2020).

Entre temps  Jupiter est entré lui aussi en Capricorne le 3 décembre 2019 et la pandémie commence à se diffuser. C’est une énergie plutonienne que nous pouvons  voir comme une épuration nécessaire pour réveiller nos consciences et élever les enjeux de nos vies.

 

Aujourd’hui 30 mars 2020 nous pouvons encore avoir des velléités d’indépendance, croire que notre autorité individuelle (Jupiter) peut faire le poids avec l’autorité universelle (Pluton) pendant quelques jours encore. Jusqu’au 6 avril pour être précis.

Jupiter, première planète sociale, est concernée par la réalisation de l’individu dans la société. La société est au service de l’individu pour lui apporter réussite, contentement, expansion dans tous les domaines ; ou l’individu est au service de la société pour la rendre plus juste et agréable. Nous naviguons constamment entre ces deux pôles.

A partir du 6 avril Jupiter commence un nouveau cycle de 12 ans avec Pluton.

Il est sous la férule, le contrôle, la responsabilité de la planète la plus exigeante, la plus puissante, la plus irréductible du zodiaque pendant 6 ans  environ jusqu’en 2025/2026. Ensuite, s’il a bien appris et compris les demandes de ce nouveau cycle, il peut apporter  sa contribution et la richesse de sa nouvelle vision.

Il nous reste quelques jours pour bien nous positionner afin de tirer le meilleur parti de cette toile de fond mondiale.

Le 6 avril Pluton devient le chef d’orchestre général, celui que l’on doit suivre puisque nous faisons partie d’un ensemble. 

Il est en conjonction croissante à Jupiter et Saturne, en sextile croissant à Neptune et en carré croissant à Uranus.

Il est le soit le tyran qui oblige et contraint si nous remettons notre pouvoir à des mains extérieures, soit le maître bienveillant qui initie aux mystères encore inconnus de la vie si nous avons trouvé la colonne vertébrale de l'Ordre Naturel de la Vie. Le gouvernement des états administre, dirige la vie politique, économique, sociale et nous pouvons être en accord ou non avec lui. Notre gouvernement intérieur se réfère à notre Autorité Intérieure qui est d'une telle évidence que tout devient limpide et simple. Être en conflit avec l'autorité extérieure n'a aucun sens , tout comme le désordre généralisé ou l'égocentrisme. C'est le message de Pluton en Capricorne.

Le Capricorne nous demande de respecter les autres, d’exercer notre responsabilité sociale, d’avoir à cœur le bien-être de chacun selon sa position et ses moyens. C’est pourquoi nous avons des règles, des lois, des chefs, des représentants et des gouvernements. Cela comprend aussi les moyens dissuasifs ou punitifs pour faire respecter tous et chacun.

Le Verseau influence les penseurs, les philosophes, les gouvernements qui voient plus loin que les besoins des individus et des masses, qui voient l’ensemble de l’évolution de l’humanité.                           Ils font évoluer les mentalités, ils ouvrent de nouveaux champs de conscience, ils nous rappellent que l’homme peut s’élever à de bien plus hauts niveaux de réalisation.

 

Ce sont les deux signes où Saturne est chez lui, en domicile.

Mal vécu Saturne est la frustration, la souffrance, la maladie, la mort ;

bien vécu il est la responsabilité, la sécurité, la sagesse.

Le 28 mars Saturne est entré en Verseau et il nous donne la possibilité d’utiliser les mesures de confinement, la privation de liberté, les surcharges de travail, les difficiles conditions de travail, la peur de la contagion pour entrer en nous-même et trouver comment être utile là où nous sommes. Il nous donne l’occasion de toucher l’universel en dépassant l’égocentrisme du particulier.

Le 6 avril la générosité, la bienveillance, le charisme, l’idéalisme de Jupiter sont boosté par Pluton qui sera impitoyable avec les caractéristiques jupitériennes mal vécues : la prodigalité, l’utilisation des masses pour un profit individuel, l’addiction aux jeux de toutes catégories, le prosélytisme des faux gourous, la rébellion systématique à l’autorité.

La liberté intérieure est la seule que personne ne peut nous prendre. Cette période nous aide à la découvrir, la soigner, la développer. Si chacun développe sa liberté intérieure la société vit une révolution et une évolution pacifiques.

Uranus en Taureau nous incite à réviser la notion de besoin et de sécurité.

Un nouveau monde est là. La superficialité de nos modes de vie est bien loin de nos besoins essentiels. Pendant ce confinement nous pouvons découvrir des satisfactions dans des activités que nous avions oubliées, dans des domaines tellement évidents et pris pour acquis que nous les avions négligés, sous-estimés.

Uranus est la planète du rythme. Nous apprenons qu’un autre rythme est possible et qu’il peut être plus adapté.

 

Chiron et la zone des Lunes Noires en Bélier nous indiquent que le chemin n’est pas facile. Nous avons à voir, à accepter, à apprivoiser puis domestiquer nos instincts profonds, cette part animale qui se sent menacée, en danger dès qu’elle pense sa liberté d’action entravée. L’individualisme n’est plus possible. Il peut se transformer en une individualité bien posée, mise au service de la meilleure réalisation de soi en accord avec une participation sociale choisie et bienveillante.

Chiron est le guérisseur. Puisse-t-il nous aider à guérir notre agressivité, notre besoin de compétition, notre goût pour la violence à travers l'écrasement des autres.

 

Neptune en Poissons conjoint à la Porte Visible (lieu de guérison de la blessure existentielle) nous indique la voie.  

Depuis 1950  et jusqu’en 2032 Pluton et Neptune sont en sextile croissant. C’est-à-dire que c’est Pluton qui enseigne l’ouverture à la spiritualité, la gestion des ressentis, le maniement des énergies subtiles, l’évidence de la communication par la pensée, l’intention…

Nous sommes à la fin de la période de cet aspect qui nous demande, aujourd'hui que Neptune est en Poissons, d’organiser nos perceptions spirituelles. La spiritualité concerne la capacité à se relier à plus grand, plus subtil, plus élevé, plus puissant, plus évident que soi. Un bain de nature, l’émotion pendant un concert, le dépassement de soi lors d’une compétition, le ravissement devant une peinture, la prise en compte de notre sixième sens, l’orgasme d’un acte d’amour… tout cela est de la spiritualité.

 

Pour l’astrologie cette crise mondiale est un électrochoc qui nous pousse à revenir sur nos certitudes, à développer de nouveaux moyens de vivre ensemble, à découvrir comment respecter l’ordre naturel tout en faisant l’expérience de la liberté.

La main de fer de Pluton peut aussi s'habiller d'un gant de velours...

Pour les férus d'astrologie voici un article très technique sur la situation et les degrés symboliques par les Degrés Sabians de Dane Rudyar : Pandémie et Degrés Sabians

6%20avril%202020_edited.jpg
15 rue Thiers
64100 BAYONNE
France

Mobile: 06 26 38 61 57

sylvieimberdis64@gmail.com

Sylvie Imberdis 2014 crée avec Wix.com