Pandémie et Degrés Sabians

Le Covid-19 et l’Astrologie

La situation vue par les degrés symboliques.

Cet article est un peu technique et s’adresse aux amoureux de l’astrologie et des degrés symboliques.

Les Degrés Sabians de Dane Rudhyar donnent une image à chacun des 360 degrés du zodiaque. Leur corrélation avec les évènements actuels est époustouflante.

Tout évènement peut être vécu à plusieurs niveaux et la vision de Dane Rudhyar élargit l’horizon et élève la conscience.

Au moment où le besoin d’écrire cet article se manifeste, samedi 28 mars 2020 à 14 heures, la LuneŽ et Vénus  sont conjointes en Taureau‚.

 

La LuneŽ anime cette image :

  "Un guerrier peau-rouge, des scalps pendus à sa ceinture, monte fièrement en selle". Cela parle de "L’agressivité dont font preuve les instincts de l’homme quand ils cherchent à conquérir leur espace vital. Ce degré confirme qu’il est important qu'existent certaines différences entre les groupes humains. Nous sommes encore dans la période de " Différenciation" et le besoin de différencier le comportement humain et les valeurs collectives se fait encore sentir fortement. A l’échelle de ses sentiments, l’homme apparemment doit encore croire en la violence pour survivre."

 

Vénus  active ce degré :

"Un grand jardin public". Qui parle de « La mise en valeur des énergies naturelles au profit et pour la joie de tous. »

« A cette étape … nous découvrons les résultats, impressionnants et constructifs, redevables aux efforts déployés en commun pour vivre en paix et goûter quelques moments de détente. Le jardin public est conçu pour que tous les citadins en profitent. Voilà un symbole de joie commune. Chacun trouve dans les productions de sa culture une exaltation morale suscitée par le sentiment "d'appartenir" à un vaste ensemble organisé et paisible. »

 

LuneŽ et Vénus  indiquent que  nous sommes  tiraillés entre un comportement égocentrique qui refuse toute entrave à notre liberté et le sentiment d’appartenance à une communauté qui nous importe, que nous aimons et que nous choisissons de respecter. Réaction épidermique car nous venons d’apprendre que le confinement durera au minimum jusqu’au 15 avril…

Cet article a pour but de nous aider à sortir de ce fort tiraillement intérieur pour nous donner une vue d’ensemble.

 

Quelle est la toile de fond de ce confinement ?

Saturne planète de la restriction, de la maladie, de la mort est au début de la crise en France dans le dernier degré du Capricorne où "Une réunion secrète d’hommes d’affaires importants" parle de l’apogée de la responsabilité sociale ainsi qu’une référence au pouvoir exécutif. » Quelle précision !

Le 23 mars Saturne entre en Verseau‹ et décrit « Une vieille mission californienne en briques." Qui parle de « la faculté propre à toutes les grandes œuvres humaines de perdurer bien au-delà de la vie de leurs instigateurs, des institution  offrant aux hommes primitifs (que nous sommes) l’opportunité de parvenir à un échelon d’activité supérieur, plus organisé et plus productif. L’objet de cette étape est la concrétisation d’un idéal. »

 

Mais Saturne planète de la stagnation,  ne saurait parler de pandémie. La conjonction Jupiter /Pluton favorise l’expansion du virus de manière imprévisible.

 

Jupiter active cette image symbolique : "Une femme entre au couvent". « Dévouement total à un objectif transcendant. » Voilà que l’expansion est confinée dans un lieu clos !

« Nous découvrons ici le caractère paradoxal de la dynamique sociale au plus fort de son action. Ce paradoxe découle du fait que la nature humaine contient en semence la possibilité de venir à bout d'elle –même en se dépassant grâce à des actes de complet renoncement et d'abandon à une Loi (ou qualité d'être) supérieure.  Toutes les Techniques spirituelles sont en vérité paradoxales. Une discipline rigide est la condition d’une pure liberté intérieure. L’objectif final est de parvenir à une grande sérénité. »

En respectant le confinement nous n’obéissons pas seulement aux directives du gouvernement mais aussi à une cohérence intérieure. Nous prenons en compte le bien-être des autres, nous sentons notre responsabilité individuelle qui s’aligne avec une autorité supérieure que nous ne saurions nommer bien que nous la sentions clairement en nous. Nous nous rendons compte que nos vies sont pleines de superflu et que l’essentiel n’est pas là où nous l’attendions…

 

Pluton active l’image suivante du 20 février au 4 juillet 2020 :

"Une boutique aux magnifiques tapis d’orient".

« L’art et la culture comme moyen de valorisation personnelle.

.... Dans une certaine mesure, un « tapis» est toujours quelque chose sur lequel on marche ou bien on s’assoit. Il donne une "assise" à notre compréhension des choses; et, comme tel, il peut avoir un sens magique ou sacré, comme dans le cas des tapis de prière. La « femme dans un couvent» ne connaît probablement que le sol nu; en effet, elle aspire à la transcendance, à l’abandon de tout agrément et tout stéréotype culturel. Mais à l’élite sociale, ou même au dévot oriental priant son dieu, la société offre le confort de tapis magnifiques permettant de découvrir l’univers, non seulement aidé par le support matériel que donne le sol, mais encadré et protégé par tout un acquis culturel et spirituel.

Cette étape montre les réalisations magnifiques redevables à une action collective dévouée et inspirée sur un plan traditionnel. Elle souligne le prix que revêt la confiance en la tradition. »

 

 

Jupiter et Pluton sont deux planètes de pouvoir :​

  • Jupiter a besoin de justice entre les hommes, d'un idéal, d'une conception élevée de la vie. C'est la planète du guide, qui propose des modèles de société, des projets de loi, afin que chacun puisse suivre l'exemple qui lui parle le mieux et l'ouvre à de plus larges horizons.

  • Pluton par ses pulsions, son intensité, ses éruptions, manifeste ce qui est tapi au fond de chacun en attente de guérison. C'est la planète du maître qui transmute les souffrances, les blessures de l'homme (le plomb), en conscience, pureté, intégrité, éthique, authenticité (l'or), par la renaissance.

Cette crise vise à nous faire changer de niveau. L’expansion de Jupiter se tourne vers l’intérieur et Pluton nous encourage à tenir bon car nous allons vers du meilleur, du plus haut, vers plus de sens à la vie.

 

Et Uranus ?

Jusqu’au 28/3/20 il active ce degré;

"Une veuve en pleurs devant un tombeau ouvert".

L ‘impermanence de tous les liens matériels et sociaux.

«Le déclin est inhérent à toutes choses composées » a, déclaré le Bouddha. Le corps le plus beau et le plus agréable perd son énergie potentielle à mesure que celle-ci s’exprime, et finalement il ne reste que le Vide, — «le tombeau ouvert» qui met un terme à tout attachement —‘ une foi que le principe d’intégration et de forme s’est retiré. Le  Vide nous interpelle Qu’y a-t-il ensuite? On doit recommencer à zéro, si possible à un niveau «supérieur»; en un mot, sur un plan de plus grande inclusion, un plan universel moins égocentrique.

Cette étape, en dépit d’aspects qui peuvent paraître négatifs, ouvre les portes d’un renouveau. Par-delà l’attachement personnel se fait jour la possibilité de participer à une sphère bien plus vaste de l’existence. Cette possibilité se manifeste rarement, sauf si l’on est prêt à rejeter le passé."

 

A partir du 28/3/20 il active l'image suivante:

"Un pont suspendu au-dessus d’un abîme".

« Vaincre l’isolement grâce à un travail de groupe.

L’âme touchée par une perte, souffrant de la solitude, peut trouver un nouveau ressort en participant à un projet collectif. Les défis qui jalonnent notre évolution impliquent que l’on surmonte certains obstacles essentiels. On doit franchir un nouveau pas et un gouffre s’ouvre sous nos pieds. Ce n’est plus un Vide personnel — un «tombeau ouvert » — mais un abîme gigantesque, partie intégrante du «domaine» sur lequel doit se dérouler notre évolution. Par-dessus cette gorge profonde, la mentalité collective (celle d’un groupe ou de la communauté en général) doit servir à dresser un pont pour relier les deux rives.

A ce stade, le pont artificiel, œuvre du génie collectif, concrétise et illustre notre aptitude à vaincre les obstacles et à préserver la continuité de l’évolution comme à élargir notre espace. »

 

 

 

Quelle  image active Neptune en Poissons ?

"Une table dressée pour le dîner".

« Finalement, le moment venu, les problèmes seront résolus parmi ceux auxquels on est relié par un réseau spirituel (ou biologique) d’énergies.

L’élément significatif dans cette scène n’est pas seulement le repas, mais le fait qu’il s’agit d’un repas «du soir». Pour employer le symbolisme traditionnel, après une longue chaîne d’existences personnelles l’Ame retourne à sa patrie spirituelle à la fin du jour de sa manifestation. Alors elle trouve une source constante de renouveau qui la comble; elle connaît le bonheur «par-delà l’existence» — si tout c’est bien passé.

Cette dernière étape promet une conclusion satisfaisante, la réalisation, de toute entreprise en cours. Au terme de l'existence, la conscience spirituelle trouve sa manne parmi la récolte de tous les éléments qui, au cours de sa vie, furent conformes à la finalité et au destin archétypiques de l’Ame — l’un des multiples aspects du verbe créateur et divin qui entama cycle. »

 

Finalement nous sortirons grandis de la crise ! Puissions-nous nous en souvenir et choisir de garder les précieux enseignements qu’elle nous apporte en gardant notre esprit ouvert et l’exigence d’un monde meilleur pour chacun.

 

Le Soleil en Bélier nous rappelle que nous sommes au printemps, le début d’un cycle qui se nettoie.

Les planètes Mars, Lune, Vénus et Mercure, beaucoup plus rapides, nous font connaître des états contrastés, des hauts, des bas, des révoltes, des acceptations, la vie ! Ne perdons pas de vue la toile de fond si puissante !

Voir aussi l'article Covid-19 et liberté selon Pluton

6%20avril%202020_edited.jpg
15 rue Thiers
64100 BAYONNE
France

Mobile: 06 26 38 61 57

sylvieimberdis64@gmail.com

Sylvie Imberdis 2014 crée avec Wix.com