15 rue Thiers
64100 BAYONNE
France

Mobile: 06 26 38 61 57

sylvieimberdis64@gmail.com

Sylvie Imberdis 2014 crée avec Wix.com 

Les analogies du milieu de l'été

Afin de ressentir l'énergie du moment de la saison étudié, une analogie  est développée:

  1.    avec la croissance de l'homme, sous le titre l'être humain,

  2.    avec le rapport au corps physique, sous le titre la santé, les parties du corps,

  3.    avec les différentes phases que connaît la relation mensuelle entre le soleil et la lune appelée cycle soli-lunaire

 

 

L'être humain

 

Le bébé est devenu petit enfant.

  • Il affirme son caractère

  • Il ne craint pas de se positionner par rapport aux autres

  • Il découvre ses goûts, Il est conscient de ce qu'il aime

  • Il est en contact avec le réel

  • Il n'est plus le monde (Taureau) mais il peut se croire le maître de son monde

  • Dans sa plénitude, il peut être "royal", sûr de lui

 

A ce stade, l'enfant commence à échapper à ses parents qui se trouvent devant l'alternative suivante:

- autoriser l'enfant à faire ses propres expériences et gérer son individualité naissante, ses refus, ses oppositions : l'enfant se sent respecté dans ses rythmes, un climat de confiance s'instaure.

- faire preuve d'autorité répressive pour ne pas perdre le contrôle sur l'enfant: la peur se développe et les sanctions physiques ou psychiques pleuvent…

 

 

La santé, les parties du corps 

La Tradition attribue au signe du Lion l'œil droit, le cœur, le dos, les vertèbres dorsales, l'aorte, la moelle épinière….

La moelle épinière crée les globules rouges qui permettent le transport de l'oxygène dans le sang et donc la manifestation de la vie.

 

Au niveau de la santé, la Maison V concerne la reproduction, les dépenses énergétiques et l'intensité de l'activité générale.

  • les affections infantiles (varicelle, rougeole, scarlatine…)

  • les maladies vénériennes

  • les dérangements par excès ou par abus

  • les difficultés dans la conception des enfants (stérilité, fausses couches…)

 

le cycle soli lunaire

La Lune  commence à s'arrondir pour progressivement devenir pleine. Elle croît jusqu'à l'opposition que nous rencontrerons à la Balance.

Analogiquement, nous voyons ce qu'est un aspect croissant:

La planète la plus rapide croît, engrange des expériences comme la Lune grossit jusqu'à la Pleine Lune.

 

De la conjonction à l'opposition, la marche de la planète la plus rapide est croissante par rapport à la position de la planète la plus lente.

La planète la plus rapide distribue l'énergie de la planète la plus lente jusqu'à l'opposition.

La planète la plus rapide s'enrichit, s'étoffe des expériences qu'elle rencontre,  ce qui la pousse à mobiliser ses efforts et à faire face à  ses pulsions par rapport  aux attentes de la planète la plus lente.

Rappelons-nous :                                                                                                                                                                          La planète la plus lente est comme un parent qui veille sur la planète la plus rapide, son enfant,  en vue de le protéger tout en lui donnant les meilleures conditions pour grandir et s'affirmer. Selon les moments, la planète la plus rapide - l'enfant -  peut accepter cette tutelle avec reconnaissance – le sextile, le trigone  - ou pester contre cette autorité ressentie comme une obligation – le carré, l'opposition.

 

Les variations du volume de la Lune dans le ciel, jour après jour, sont la meilleure illustration du cycle des planètes entre elles. La Lune est un merveilleux support de méditation, d'intériorisation et de ressenti.

mind_map_milieu_été_copie.jpg
www.astro-couleurs.com milieu_été_analogies_page_accueil_copie_

Le monde des analogies

mind_map_milieu_été_copie.jpg