Orange fatigué: la dépression


La pulsion de vie semble parfois inexistante à l'image d'un trop long hiver où le cycle de la vie semble figé, immobilisé.

De la froideur se ressent aussi après un effort trop intense. Un arrêt s'impose, le corps s'effondre paralysé.

L'inertie donne l'apparence de l'insensibilité. La dépression découle de la stagnation apparente. Apparente, le flux d'énergie vitale couve sous la prostration.

La dépression fait partie intégrante du cycle de vie. Exaltation/dépression sont les deux extrêmes de la danse de la vie, de la réceptivité des sens.

L'orange fatigué a juste besoin d'être accepté dans cet état végétatif où, naturellement, les cellules se reconstruisent, le stress s'évacue, les déceptions se digèrent.

La dépression passagère, acceptée, vécue dans le respect de son rythme est un signe de bonne santé. Le corps se donne le droit de s'arrêter pour se réparer et mieux repartir.

les derniers posts
Recent Posts
Archive
15 rue Thiers
64100 BAYONNE
France

Mobile: 06 26 38 61 57

sylvieimberdis64@gmail.com

Sylvie Imberdis 2014 crée avec Wix.com